Elimination de la pauvreté et de l'extrême pauvreté

Appliquer les droits humains
Sans abris à Paris. Le nombre de personnes vivant avec moins de par jour en Europe centrale et de l'est et les CIS a augmenté entre 1990 et 2001 de 23 à 93 millions, ou de 5% à 20%. (Image: Eric Pouhier)
Sans abris à Paris. Le nombre de personnes vivant avec moins de par jour en Europe centrale et de l'est et les CIS a augmenté entre 1990 et 2001 de 23 à 93 millions, ou de 5% à 20%. (Image: Eric Pouhier)

Projet en bref

Date et lieu

30 mars 2004, Genève, Suisse
Palais des Nations

Organisateurs

ATD Forth World

Détails du projet

Que peut-on apprendre des personnes qui travaillent avec des familles vivant dans l'extrême pauvreté dans le monde? Cette table ronde a réuni un groupe de travail d'experts qui se sont penchéé sur la nécessité de mettre au point des principes directeurs pour l'application des normes et critères existant dans le contexte de la lutte contre l'extrême pauvreté.

Intervenants:

  • Jacques Tronchon et Emilio Gavarrete, Franciscans International, qui travaillent respectivement à Madagascar et au Guatemala;
  • François Guillot, Mouvement International ATD Quart Monde, Lyon, France;
  • Anne-Marie Lizin, experte indépendante chargée de la question des droits humains et de l'extrême pauvreté.

Cette table ronde a servi de base aux premiers éléments de discussion pour un possible projet de déclaration ou de principes directeurs sur les droits humains, la pauvreté et l'extrême pauvreté.

Dans cette section:

  • Pauvreté, dignité humaine et droits humains
  • Réalité de la vie dans la pauvreté

Pauvreté, dignité humaine et droits humains

La pauvreté, et en particulier l'extrême pauvreté et l'exclusion de la société, constituent une violation de la dignité humaine et un déni des droits humains et des libertés fondamentales.

Du point de vue des droits humains, on peut considérer la pauvreté comme " la non-réalisation du droit à une gamme de possibilités fondamentales - réaliser ou devenir ce que l'on souhaite ", ou " l'échec des possibilités fondamentales d'atteindre certains niveaux minimaux acceptable ".

A la lumière de la Charte internationale des droits de l'homme, le Comité des droits économiques, sociaux et culturels a défini la pauvreté comme " la condition dans laquelle se trouve un être humain qui est privé de manière durable ou chronique des ressources, des moyens, des choix, de la sécurité et du pouvoir nécessaires pour jouir d'un niveau de vie suffisant et d'autres droits civils, culturels, économiques, politiques et sociaux ".

L'extrême pauvreté a été reconnue comme une forme plus sérieuse et souvent cachée de pauvreté, dont les conséquences sont visibles à plus long terme, vont à l'encontre d'un grand nombre de droit humains et dont l'élimination demande des efforts considérables. L'extrême pauvreté peut être vue comme " ...l'absence d'une ou plusieurs sécurités... qui affecte plusieurs domaines de l'existence, tend à se prolonger dans le temps et à devenir persistante, compromet gravement les chances de reconquérir ses droits et de réassumer ses responsabilités par soi-même dans un avenir prévisible ".

La pauvreté, l'extrême pauvreté et les violations des droits humains qui en résultent ne sévissent pas que dans les pays en développement et les sociétés en transition. Il s'agit d'un phénomène mondial qui touche tous les Etats à des degrés divers.

Certains groupes, notamment les minorités et les populations autochtones, sont plus exposés à la pauvreté à cause de la discrimination ou de leur faible position dans la société. Les femmes et les filles sont de loin les plus touchées et les enfants élevés dans la pauvreté demeurent souvent défavorisés à tout jamais.

L'étendue et la gravité de la pauvreté et de l'extrême pauvreté, ainsi que leur impact sur les droits humains sont universellement reconnus. Dans sa déclaration lors du Sommet Mondial pour le Développement Social, Nelson Mandela a décrit la pauvreté comme le nouveau visage de l'apartheid, le nouveau visage de l'esclavage.

Rôle d'ICVolontaires

Interprétation en anglais, espagnol et français.



Projets court terme

ICVolontaires collabore avec des volontaires et encourage l'engagement citoyen, en mettant en relation des organisations, des individus et des communautés ainsi qu'en accompagnant leurs efforts dans ce domaine. Dans cette perspective, ICVolontaires développe des projets et mène des initiatives.

©1998-2022 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis à jour: 2019-01-28 10:52 GMT|Notre politique|