Formation de victimes de mines antipersonnel

Des survivants aux mines lors d'une des formations organisées par LSN à Genève. ICV fourni régulièrement des interprètes bénévoles pour ce type de formation.
Des survivants aux mines lors d'une des formations organisées par LSN à Genève. ICV fourni régulièrement des interprètes bénévoles pour ce type de formation.

Projet en bref

Date et lieu

04 - 13 février 2004, Genève, Suisse
Centre international de déminage

Organisateurs

Landmine Survivors Network (LSN)

Détails du projet

Depuis plusieurs années, les histoires présentées par Landmine Survivors permettent aux experts, aux diplomates et aux responsables de mettre des visages sur les sujets qui sont discutés. Cependant, maintenant qu'une convention interdisant les mines antipersonnel a été signée et que deux ans ont été consacrés à sa mise en application, il est temps de se tourner vers les survivants des mines. Il faut donc s'assurer que ces derniers ne soient pas marginalisés, qu'ils aient l'occasion d'exprimer leurs besoins et qu'ils disposent des moyens de les combler.

Pour la cinquième fois, ICVolontaires a aidé des représentants du LSN pendant le programme "Des voix s'élèvent", qui a eu lieu en même temps que les réunions de la commission permanente de la Campagne Internationale pour Interdire les Mines (ICBL). "Des voix s'élèvent" est une formation en droits de l'homme offerte aux survivants des mines. Elle a pour but de les aider à développer les compétences nécessaires pour défendre la cause des victimes des mines antipersonnel, au nom des survivants et d'autres personnes souffrant d'un handicap et vivant dans leur pays d'origine, lors de réunions ou de procédures liées à la Convention d'Ottawa.

External links

http://www.landminesurvivors.org

Possibilités de volontariat

En f√©vrier, quinze survivants de Russie, de Tch√©tch√©nie, d'Azerba√Įdjan, d'Ukraine, de G√©orgie, de Bosnie-Herz√©govine, de Serbie et du Kosovo ont particip√© au programme. Le recrutement des volontaires poss√©dant les langues n√©cessaires pour permettre √† la fois aux participants et aux formateurs de se comprendre a √©t√© un v√©ritable d√©fi, notamment pendant les deux jours de r√©union de la commission permanente d'assistance aux victimes o√Ļ les volontaires devaient assurer l'interpr√©tation simultan√©e. Quelque 16 volontaires ont donn√© presque 500 heures de leur temps pour ce projet. La plupart du temps ils ont aid√© √† faire l'interpr√©tation cons√©cutive non professionnelle √† partir de et vers l'anglais ainsi que de et vers les diff√©rentes langues des participants. Ils ont √©galement aid√© en mati√®re de logistique, de transport des survivants entre leur h√ītel et l'a√©roport, et √©taient toujours disponibles pour aider les organisateurs de LSN.

Ce projet met les volontaires en contact direct avec les personnes victimes de mines antipersonnel, expérience qu'ils ont unanimement considérée comme riche et émouvante. Les volontaires travaillaient étroitement avec les survivants des mines et chaque jour qu'ils passaient sur le projet les rendait plus motivés et plus engagés. Ils sont tous repartis satisfaits en sachant que ce qu'ils avaient à offrir a changé la vie de chaque participant et, par conséquent, celle d'autres personnes souffrant de handicap.

Projets court terme

ICVolontaires collabore avec des volontaires et encourage l'engagement citoyen, en mettant en relation des organisations, des individus et des communautés ainsi qu'en accompagnant leurs efforts dans ce domaine. Dans cette perspective, ICVolontaires développe des projets et mène des initiatives.

©1998-2022 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis √† jour: 2019-01-28 10:52 GMT|Notre politique|