Multilinguisme en Ville de Genève

Photo: TDG
Photo: TDG
By Camille Saadé, traducción española Evelyne Filip
21 avril 2016

Que faire dans une ville oĂą vous ne maĂ®trisez pas la langue pour avoir accès aux informations? Comment connaĂ®tre les prestations fournies par les institutions et les diffĂ©rents services qui pourraient vous concerner? C’est dĂ©sormais chose possible en Ville de Genève, oĂą l’Administration municipale, en appui avec ICVolontaires et d’autres associations a mis en place un projet pilote de traduction de diffĂ©rents supports, pour favoriser l’accès aux prestations municipales d’un plus large public et pour combler le fossĂ© linguistique. Au travers de son programme MigraLingua, ICV a assurĂ© le travail de coordination de la traduction dans cinq langues, l’anglais, l’espagnol, le portugais, l’albanais et l’arabe, ainsi que d’autres, de manière ciblĂ©e, dont le tigrinya et le somali. 

Ă€ ICV, nous connaissons l’importance de la communication et de ses limitations. Pour intervenir quotidiennement au travers de nos interprètes communautaires et traducteurs, nous connaissons bien les difficultĂ©s que connaissent les primo-arrivants et les personnes migrantes en ce qui concerne la barrière de la langue. Car Ă  Genève, chaque annĂ©e, 20'000 nouvelles personnes s’y installent et 15% des habitants affirment ne parler aucune langue nationale. N’ayant pas les clĂ©s pour comprendre l’information, elles risquent de ne pas accĂ©der aux prestations qui leur sont proposĂ©es. De plus, le manque de connaissance sur leurs droits et devoirs, ainsi que les règles de conduite, peut ĂŞtre source d’incomprĂ©hension et de blocage. Dans cette perspective, la Maire de la Ville de Genève, Esther Alder, accompagnĂ© des Conseillers administratifs Guillaume Barazzone et Sami Kanaan a dĂ©voilĂ© le 9 fĂ©vrier dernier au cours d’une confĂ©rence de presse les mesures prises en faveur du multilinguisme, un travail entamĂ© il y a deux ans, en relation Ă©troite avec ses partenaires. 

Pour notre équipe, tout avait commencé en avril 2014, lorsque nous avions accueilli à l’Arcade différentes parties prenantes du projet dans le cadre d’une formation. Réunis autour du Département de la Cohésion Sociale et de la Solidarité, des représentants des communautés hispanophones, lusophones, albanophones, arabophones et somalies se sont penchés sur les questions d’intégration et des besoins en matière d’information. Les résultats de l’enquête ont permis de déterminer quelles étaient les domaines d’information prioritaire.

Par la suite, au cours de l’année 2015 un important travail de collaboration entre les différents services impliqués et de traduction de documents administratifs et promotionnels a été assuré par nos services. Les traducteurs de MigraLingua se sont donc penchés sur ces travaux. Que vous soyez intéressé par le programme des Maisons de quartier, du Bureau d’information Petite enfance, des programmes sportifs ou des Bibliothèques municipales, vous pouvez désormais les feuilleter et les lire dans les cinq langues !

Le volet traduction ne consiste qu’en une partie de la politique du multilinguisme prônée par la Ville. Des Permanences multilingues ont notamment été installées en décembre 2015 autour des Points info-services. Des interprètes d’ICV sont intervenus pour la Cérémonie d’accueil des nouveaux habitants. D’autres mesures vont suivre au cours des prochains mois, toujours dans l’optique d’offrir un premier soutien et de favoriser l’intégration des communautés étrangères.

Pour plus d'information sur MigraLingua: www.migralingua.org

©1998-2017 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis Ă  jour: 2017-10-03 12:49 GMT|Notre politique|