Nouveau logo: 'Life is hands-on'!

Patrycja Perek, traducción española Diego Beamonte, traduction française Camille Saadé
02 octobre 2011

Parfois, lorsque nous regardons une œuvre d’art, nous pensons voir l’intervention de la main de l’artiste. En fait, dans certains cas, nous voyons bel et bien la main imprimée de l’artiste sur l’œuvre d’art. Dans la Cueva de las Manos – Grotte des Mains, située dans la province de Santa Cruz, en Argentine, se trouvent certaines des plus vieilles peintures réalisées dans les temps préhistoriques. Il est estimé que certaines de ces œuvres remontent à plus de 12.000 ans. On suppose que les jeunes garçons marquaient leur passage au monde adulte en posant leurs mains contre les parois de la grotte. Les couleurs des peintures varient du rouge au blanc, du noir au jaune.

Tout comme les peintres préhistoriques recherchant la bonne couleur pour exprimer leurs émotions, ICVolontaires a également cherché l’inspiration pour concevoir la forme finale de son logo. Bien que l’histoire d’ICV ait commencé bien évidemment beaucoup plus récemment, l’organisation ainsi que son logo ont vécu une certaine histoire. Voici quelques anecdotes à propos de l’origine du logo d’ICV que nous raconte sa Directrice Exécutive, Viola Krebs.

"Cela remonte avant même qu’ICV ne soit fondée. En 1997, on m’avait demandé de mobiliser 500 volontaires pour le 12ème Congrès Mondial du Sida", se rappelle Viola Krebs. Malgré le fait que les pessimistes pensaient qu’il serait impossible de trouver autant de volontaires à Genève, d’autres ont cru que ce serait réalisable. Viola a relevé le défi. Environ 1.000 volontaires ont répondu aux différents appels. Beaucoup d’entre eux voulaient également continuer à participer à des actions de volontariat une fois la conférence terminée. Un an après, ICV était formellement établi.

"Le thème du Congrès Mondial du Sida était 'Bridge the Gap' – Faire le rapprochement entre diverses communautés impliquées d’une manière ou d’une autre dans le combat contre le VIH/Sida. Afin de mobiliser des bénévoles pour l’événement, nous avions conçu une affiche, avec le slogan 'Help Bridge the Gap!'. J’ai scanné ma main et ainsi nous avions sur l'affiche deux mains qui essayaient de se joindre l’une et l’autre, cherchant ainsi à établir le lien. Plus tard, quand nous avons décidé de fonder ICV et que nous étions à la recherche d’un logo, nous avons décidé de garder cette main. Alors, avec Randy, nous avons essayé avec deux mains, mais c’était beaucoup trop. C’est pourquoi il a pivoté la main et l’a mise en haut à droite, accompagné des trois lettres "ICV" au premier plan, et c’était tout!

Les années ont passé et nous sommes restés fidèles à notre identité et notre logo. Il y quelques années, nous avons procédé à un échange d'idées au sujet d’une nouvelle main et nous avons développé en premier le logo des services ICV avec un S. Etant donné l’esprit de l’organisation, qui est très impliquée, pratique, mais aussi liée à l'expression de la libre volonté grâce au volontariat, un phénomène social aussi vieux que l’être humain, nous pensions qu’il serait bien d’utiliser une main qui voudrait exprimer ce lien à la fois moderne et historique. En effet, le volontariat remonte à des temps bien plus lointains que les statistiques qui essaient de le chiffrer. La main, inspirée des peintures préhistoriques et accompagnée du slogan 'Life is hands-on' véhicule une partie de cette histoire, du passé vers le futur. Parce que les mains sont pratiques et qu'ICV est une organisation pratique. Il existe beaucoup d’entités qui travaillent avec de bons concepts et beaucoup de paroles, mais ce qui fait notre particularité est d’être véritablement hands-on, de lier de manière pratique les connaissances aux besoins".

Mettre en image la main est probablement aussi vieux que l’être humain. De l’art rupestre aux technologies modernes. Plusieurs médias ont été utilisé pour faire passer le message. Par exemple, un programme télévisé polonais très populaire dans les années 70 intitulé "La Main Invisible" mobilisait de jeunes personnes pour se porter volontaire et consacrer leur énergie à des tâches caritatives. Dans ce programme, la personne mystérieuse aidait des personnes âgées ou handicapées avec une empreinte d’une main, étant la seule carte laissée pour compte. Beaucoup de jeunes personnes voulaient être à ce moment-là la Main Invisible.

Car, comme le déclare Viola, "parfois il faut des petits gestes, pleins de petites mains pour réussir quelque chose de grand".

©1998-2019 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis Ă  jour: 2019-01-28 10:52 GMT|Notre politique|